Quand la jalousie devient maladie

Quand la jalousie devient maladie

November 27, 2018 0 By Celine

De l’amour à la maladie

Pour certain(e)s, la jalousie consiste juste à vérifier que l’on est toujours au centre de la vie de l’être aimé. C’est une jalousie « normale ». Mais pour d’autres, la peur de perdre l’être aimé est si forte, qu’elle en devient obsessionnelle. Ils (elles) cherchent les indices qu’ils ont un(e) rival(e). Cette attitude peut rapidement rendre l’histoire amoureuse invivable : la victime de la jalousie est prise au piège : chacun de ses gestes ou de ses paroles est étudié et sert de preuve. Un nouveau parfum, un nom sur une page d’agenda, … Tout devient suspect.

 

Différence homme / femme

La femme jalouse cherche des preuves matérielles : parfums, indices dans les poches des vêtements, ou même surveillance du téléphone portable et de la boîte mail. A la moindre ébauche de preuve, elle pleure, menace… Elle cherche à rencontrer sa rivale, et tente de la dévaloriser aux yeux de son partenaire. Enfin, elle n’hésite pas à quitter celui qu’elle croyait aimer sans autre justification.

 

L’homme jaloux, lui, surveille l’apparence de sa femme et contrôle son emploi du temps. Toute modification des habitudes entraîne de nombreuses remarques et questions. Il veut limiter son autonomie, et cherche à l’isoler de ses amis et de sa famille. S’il croit détenir une preuve de trahison, il peut devenir violent, en l’humiliant ou en démontrant sa force. Il n’a de cesse de la dominer, mais jamais il renoncerait à elle !

 

Comment vivre avec ?

Si le jaloux souffre, il fait aussi souffrir son conjoint. Quoi de plus terrible et de plus démotivant, quand on n’a rien à se reprocher, que de sentir que l’autre n’a pas confiance et s’entendre dire en permanence «je suis sûr(e) que tu me trompes, je sais que tu me quitteras ». Dans la vie de tous les jours, même si l’attitude du jaloux est très dure à supporter, il ne faut pas aller dans son sens en jouant à séduire, ou chercher à le provoquer. Il faut donc éviter les allusions, l’humour, et les phrases à double sens. Au contraire, il faut le rassurer en lui répétant qu’il peut avoir confiance et que vous l’aimez. Expliquez-lui aussi que vous ne répondrez pas à ses questions incessantes et restez insensible à ses harcèlements. Car vous ne devez pas non plus céder ! En effet le jaloux cherche à aliéner la liberté de son partenaire, et à le contrôler.

 

Quelle solution ?

On peut distinguer plusieurs éléments qui caractérisent une jalousie pathologique : elle est chronique (et dure depuis plusieurs années) et souvent accompagnée d’actes d’agressivité. Face à une jalousie pathologique, la consultation d’un psychologue ou d’un sexologue est indispensable. Dans certains cas, une thérapie de couple peut être utile.

La jalousie pathologique peut être soignée et guérie, et permettre de retrouver une vie de couple normale. Car il est possible d’aimer sans se gâcher la vie… et celle de l’autre !